Maladie de Sever de l'enfant

Définition

La maladie de Sever de l'enfant, aussi appelée  « ostéochondroses » du calcanéum, est une pathologie bénigne, faisant apparaitre une douleur au talon.

Elle survient chez l'enfant, avant l'adolescence, à la suite généralement d'une augmentation de l'activité sportive.

Anatomie

Le talon est constitué par l'os calcanéen, sur lequel s'insère en arrière le tendon d'Achille, et à la face plantaire l'aponévrose plantaire.

Au niveau de ces 2 zones d'insertion appelée apophyse calcanéenne, il existe chez l'enfant, qui n'a pas encore terminé sa croissance, une zone cartilagineuse, de croissance de l'os. Ce cartilage de croissance est fragile et peut devenir douloureux et inflammatoire s'il est soumis à des traumatismes ou une augmentation de la traction sur l'apophyse.

En fin de croissance du calcanéum, vers 12-13 ans, ce cartilage de croissance disparait et s'ossifie.

Capture d’écran 2022-02-16 à 18.52.46.png

Signes cliniques

La maladie de Sever se traduit par des douleurs au niveau du talon, qui surviennent volontiers lors de la pratique sportive ou juste après. Ces douleurs peuvent irradier vers le mollet, ou vers la voûte plantaire.

 

Il n'est pas rare, qu'elle entraine des douleurs très importantes pendant la phase inflammatoire, empêchant l'enfant de poser le pied au sol.

 

En règle générale, il existe une alternance de phases douloureuses et de phases asymptomatiques.

Le diagnostic de la Maladie de Sever est clinique.

Il repose sur l'interrogatoire qui retrouve la notion d'une augmentation de l'activité sportive, plus particulièrement en chaussure totalement plate, d'une prise de poids, et la notion de fluctuation des douleurs en fonction du repos sportif.

L'examen clinique retrouve classiquement la douleur à la compression de la face inférieure et postérieure du talon.

 

Une radiographie du pied est réalisée, afin d'écarter tout autre diagnostic (fracture, lésion intra-osseuse...)

le traitement de la maladie de Sever

Il s’agit d’une pathologie bénigne, qui guérit toujours, mais qui peut évoluer par phases successive douloureuses, jusqu'à la fin de la croissance (13-14 ans).


Son traitement repose sur :

- La mise au repos sportif, lors des crises douloureuses. Elle permet de raccourcir la durée des douleurs.

- La réalisation d’étirements musculaires, permettant de diminuer la traction des muscles du mollet (tendon d'Achille) sur l’apophyse calcanéenne.

-  La modification du chaussage, qui a pour but de diminuer la traction du tendon d'Achille et de l'aponévrose plantaire sur l'apophyse calcanéenne. Les chaussures doivent ainsi toujours comporter une dénivellation entre l'arrière et l'avant pied (un peu de talon). Il faut interdir les chaussures plates (et notamment les baskets). 

- Le port de talonnettes amortissantes permettre de soulager les chocs sur le talon.

Capture d’écran 2021-05-08 à 11.20.14.pn