Dictionnaire

  • Abduction : écartement.

  • Adduction : resserrement.

  • ALD : affections de longue durée. L’Assurance maladie a établi une liste de 30 maladies de longue durée qui donnent lieu à un remboursement à 100% des soins aux patients. Maladies de longue durée en orthopédie : certaines scolioses ainsi que la polyarthrite évolutive, la paralysie cérébrale en font partie au même titre que le diabète, les tumeurs malignes, la maladie d’Alzheimer ou les AVC (accidents vasculaires cérébraux) invalidants.

  • Algodystrophie ou syndrome douloureux régional complexe:  maladie handicapante et rare qui se caractérise par des douleurs chroniques diffuses et enraidissantes. Le mécanisme de cette affection est encore mal connu.

  • Ambulatoire : traitement qui ne nécessite pas d’hospitalisation

  • Antalgiques : médicaments qui diminuent la douleur. Les plus courants sont le paracétamol, l’aspirine ou encore la morphine.

  • Anticoagulant : traitement destiné à empêcher la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins

  • Anti-inflammatoires : médicaments qui combattent une inflammation et les douleurs associées et qui sont fréquemment utilisés en orthopédie. Il en existe deux familles : les stéroïdiens dont les corticoïdes utilisés pour les infiltrations et les non-stéroïdiens, comme l’aspirine et l’ibuprofène, utilisés pour les maux du quotidien.

  • Anti-inflammatoire non-stéroïdiens (AINS) : médicament qui combat une inflammation et les douleurs associées. Il en existe deux familles : les stéroïdiens (dont les corticoïdes) utilisés pour les infiltrations, et les  utilisés pour diminuer l'inflammation et  les douleurs.

  • Appareil locomoteur : rassemble les organes qui nous permettent de nous mouvoir c’est-à-dire les os et les articulations ainsi que le système musculaire (muscles, tendons, ligaments).

  • Arthroscanner : scanner d’une articulation qui s’accompagne d’une injection d’un produit de contraste iodé permettant de révéler des lésions internes

  • Arthroscopie : technique chirurgicale peu agressive réalisée sous anesthésie générale ou péridurale consistant à introduire par un orifice minime un tube de quelques millimètres de diamètre couplé à une mini caméra vidéo.

  • Articulation : jonction entre deux os, mobile ou non.

  • Artérite : inflammation des parois des artères

  • Arthralgie : douleur située au niveau d’une articulation.

  • Arthrite : affection inflammatoire aigüe ou chronique d’une articulation.

  • Arthrodèse : opération chirurgicale consistant à bloquer une articulation.

  • Arthroscopie : technique chirurgicale peu agressive réalisée sous anesthésie générale ou péridurale consistant à introduire par un orifice minime un tube de quelques millimètres de diamètre couplé à une mini caméra vidéo. Elle peut servir à explorer (diagnostiquer) –et- ou traiter (remplaçant un geste à « ciel ouvert »).

  • Arthroscanner : scanner des articulations permettant de détecter d’éventuelles anomalies invisibles par radiographie.

  • Arthrose : détérioration du cartilage articulaire le plus souvent handicapante (douleur, enraidissement)

  • Autogreffe : greffe d’un tissu osseux réalisée sur le patient lui-même (par opposition à l’allogreffe réalisée à l’aide d’un tissu d’un autre patient.

  • Biopsie. Prélèvement d’une toute petite partie d’un tissu ou d’un organe pour réaliser des examens médicaux. Très utilisée en cancérologie, cette méthode permet d’effectuer le diagnostic d’une tumeur.

  • Broche : tige métallique mince posée au travers d’un os et utilisée pour fixer une fracture (doigt, poignet, jambe…).

  • Cal osseux : cicatrisation osseuse qui se crée autour des deux fragments d’un os fracturé et immobilisé, et qui redonne à celui-ci sa forme initiale.

  • Cal vicieux : cicatrisation osseuse qui s’effectue dans une mauvaise position.

  • Canal rachidien : sorte de tunnel formé par les corps vertébraux et les arcs postérieurs des vertèbres de la colonne vertébrale qui protège la moelle épinière et les racines des nerfs rachidiens. NB : moelle épinière ≠ moelle osseuse.

  • Capsule articulaire : enveloppe de tissus fibreux qui entoure une articulation mobile (genou, hanche, épaule…).

  • Capsulite : inflammation d’une capsule articulaire.

  • Cell saver : 

  • Chirurgie ambulatoire : hospitalisation d’un patient pour une intervention chirurgicale avec une prise en charge d’une durée inférieure ou égale à 12 heures qui ne comprend pas d’hébergement nocturne.

  • Chirurgie percutanée : opération chirurgicale qui s’effectue par un petit trou, soit par endoscopie (voir ce terme), soit par un abord minimal.

  • Comorbidité : maladies ou troubles s’ajoutant à une pathologie initiale avec ou sans lien avec celle-ci

  • Contention : procédé permettant d’immobiliser un membre ou un patient (personne âgée, par exemple).

  • Contracture : contraction involontaire, durable et douloureuse d’un muscle.

  • Contusion : lésion douloureuse d’une partie du corps sans plaie due le plus souvent à un choc ou à un coup.

  • Corticoïdes : hormones naturelles utilisées dans des médicaments à l’effet anti-inflammatoire puissant

  • Cortisone : hormone de la famille des stéroïdes produite par le corps humain et également fabriquée en laboratoire pour des traitements anti-inflammatoires.

  • Cruralgie : douleur du nerf crural parfois appelée « sciatique du devant ».

  • Décubitus : corps allongé à l’horizontale

  • Dépistage : recherche d’une anomalie ou d’une maladie à risques au sein d’une catégorie de la population. Exemples : dépistage d’une luxation congénitale chez les nouveaux nés ; dépistage des troubles thromboemboliques ; dépistage de l’ostéoporose….

  • Drain de Redon : tube souple de plastique ou de silicone percé de nombreux trous, placé à l’intérieur du foyer opératoire et relié à un bocal d’aspiration. Permet de drainer les matières (sang, pus, bactéries…) par aspiration après une intervention chirurgicale. Il permet en particulier la prévention des hématomes.

  • Dysplasie : terme médical désignant un trouble du développement. Maladie constitutionnelle de l'os, la dysplasie de hanche se manifeste d'abord par des douleurs articulaires des hanches apparaissant souvent dans l'enfance. La marche, progressivement perturbée , aboutit à une infirmité.

  • Echographie : technique d’imagerie médicale employant des ultrasons (non irradiants).

  • Ecchymose : épanchement diffus de sang à la suite d’un traumatisme, souvent appelé « bleu » et moins important qu’un hématome (voir hématome).

  • Electromyogramme : examen complémentaire permettant d’enregistrer l’activité électrique d’un muscle ou d’un nerf. Souvent appelé EMG par les médecins. Utilisé dans les pathologies musculaires ou neurologiques (neuro-orthopédie).

  • Endoscopie : méthode d'exploration et d'imagerie qui permet de visualiser l'intérieur de conduits ou de cavités inaccessible à l'œil grâce à un tube optique muni d'un système d'éclairage couplé à une caméra vidéo. En orthopédie,  l’arthroscopie ou la thoracoscopie sont des techniques endoscopiques (voir chirurgie percutanée).

  • Entorse : étirement ou une déchirure d’un ou de plusieurs ligaments d’une articulation (cheville, poignet, coude, genou…).

  • Etiologie : étude des causes et des facteurs d’une maladie.

  • Examens complémentaires : examens réalisés en complément d’une consultation pour établir ou confirmer un diagnostic (radiographie, IRM, scanner, analyses biologiques…).

  •  Exérèse. Ablation chirurgicale d’un organe, d’une tumeur ou d’un tissu.

  • Facteurs de risques : ensemble de facteurs qui prédispose à la constitution d’une affection.

  • Fracture : lésion d’un os (« cassure ») provoquant une douleur intense.

  • Garrot pneumatique : appareil permettant de diminuer le saignement lors d’une opération chirurgicale.

  • Greffe osseuse – greffons : prélèvement d’un petit morceau d'os (greffon) dans une partie du corps pour combler une lésion osseuse (kyste ou ostéotomie) située dans une autre partie du corps.

  • Hallux valgus : appelé communément « oignon », l’hallux valgus est une déviation anormale du gros orteil vers le deuxième orteil qui occasionne des douleurs et des difficultés à se chausser.

  • Hématome : épanchement de sang dans un tissu dû à un traumatisme ou consécutif à un geste chirurgical, qui finit par former une poche et provoquer un gonflement. Il peut se résorber spontanément ou nécessiter son évacuation.

  • Idiopathique : qualifie une maladie existant par elle-même, indépendamment de tout autre état pathologique, et dont la cause est inconnue.

  • Implant : matériel utilisé en chirurgie orthopédique le plus souvent en acier, titane ou polyéthylène soit pour une ostéosynthèse (vis, plaques, broches), soit pour une prothèse. Sa mise en place peut nécessiter un matériel spécifique (appelé matériel ancillaire).

  • Infections nosocomiales : infections contractées dans un établissement de santé.

  • IRM : imagerie par résonnance magnétique, technique d’exploration très précise et très fine utilisée pour diagnostiquer notamment les pathologies des articulations et de la colonne vertébrale non visibles par radiographie (elle visualise les « tissus mous »).

  • Intradural : qui se situe dans la dure-mère

  • Kyste synovial : poche remplie du liquide synovial contenu dans la capsule articulaire se développant sur le dos du poignet ou encore à la base d’un doigt.

  • Ligament : bande de tissu fibreux, très résistant et élastique, reliant deux os au sein d’une articulation. Les ligaments permettent le mouvement tout en évitant aux os de se « déboiter ».

  • Ligament croisé antérieur : ligament situé à l’intérieur de l’articulation du genou qui s’oppose au déplacement vers l’avant ainsi qu’une rotation interne excessive du tibia par rapport au fémur.

  • Lombalgie : douleur dans le bas du dos au niveau des vertèbres lombaires.

  • Luxation : déboîtement entre deux surfaces articulaires (genou, épaule, hanche…) le plus souvent dû à un traumatisme violent.

  • Méniscectomie : intervention réalisée sous arthroscopie consistant à effectuer l’ablation de la partie abîmée du ménisque d’un genou

  • Microchirurgie : chirurgie de très grande précision réalisée à l’aide d’un microscope opératoire (réparation des lésions nerveuses, vasculaires) ou encore de lunettes grossissantes.

  • Morbidité / mortalité : le taux de morbidité  mesure le nombre de malades annuels d’une pathologie donnée, rapporté à la population. Le taux de mortalité mesure le nombre annuel de décès rapporté au nombre de malades atteints d’une pathologie donnée.

  • Racines nerveuses : segment initial d’un nerf attaché à la moelle épinière.

  • Orthopédie : spécialité chirurgicale traitant les pathologies des os, des muscles et des articulations de l’appareil locomoteur.

  • Ostéochondrite : anomalie de la croissance de l’os et du cartilage

  • Ostéonécrose : maladie osseuse entraînant la « mort » d’un tissu osseux. Elle est le plus souvent très localisée (nécrose de la hanche).

  • Ostéoporose : maladie osseuse qui une diminution de la densité de l'os et des modifications de son architecture interne. L'os devenant plus fragile, le risque de fractures s’accroît. Elle peut s’évaluer (chez les personnes âgées, les femmes ménopausées) par la technique d’absorptiométrie.

  • Ostéosynthèse : opération chirurgicale permettant de maintenir entre eux deux fragments d’un os cassé à l’aide d’implants métallique (broches, plaques…).

  • Ostéotomie : opération chirurgicale visant à modifier l’axe d’un os. Cette sorte de fracture, chirurgicale, nécessite ensuite une ostéosynthèse. Elle peut être complétée par une greffe osseuse.

  • Plaque : implant utilisé pour réunir deux fragments.

  • Plastie : intervention chirurgicale destinée à rétablir des formes anatomiques ou des fonctions physiologiques normales. En orthopédie, les plasties les plus fréquentes sont tendineuses, musculaires, cicatricielles.

  • Périarthrite : inflammation douloureuse (rhumatisme) des tissus entourant une articulation.

  • Polyarthrite : inflammation des tissus entourant plusieurs articulations simultanément.

  • Proprioception : perception de la position des différentes parties du corps. Voir schéma corporel.

  • Pronosupination : mouvements permettant une rotation d'une partie de membre par rapport à une autre. L'exemple typique est celui du membre supérieur notamment de la main , permet de mettre la paume de la main vers le haut (mouvement de supination) ou vers le bas (mouvement de pronation).

  • Prothèse : appareillage visant à remplacer un membre (prothèse externe ; exemple : prothèse de jambe après amputation), ou une articulation (prothèse interne ; exemple : prothèse de hanche).

  • Pseudarthrose : « fausse » articulation apparaissant entre les deux extrémités d’une fracture d’un os, constituée d’un cal fibreux. C’est un défaut de consolidation avec un cal osseux.

  • Radiographie : technique d’imagerie utilisant les rayons X qui vise à visualiser un organe ou une partie du corps sur une pellicule photosensible.

  • Radiothérapie. Emploi de rayonnements ionisants à des fins thérapeutiques.

  • Résection : ablation chirurgicale d’une partie d’un organe.

  • Rachis : colonne vertébrale.

  • Réduction : remettre en place (des os fracturés ou une luxation).

  • Ressaut : déboitement d’une articulation (doigt, hanche, genou…) avec sensation de craquement.

  • Rotateurs de hanche : muscles permettant à la hanche d’effectuer un mouvement de rotation.

  • Rupture ligamentaire : déchirure d’un ou de plusieurs ligaments d’une articulation due à un mouvement brutal ou un manque d’élasticité.

  •  Scanner : technique d'imagerie médicale par rayons X et de numérisation permettant de créer des images en coupes d’une région anatomique.

  • Scoliose : déviation de la colonne vertébrale dans les trois plans de l’espace liée à une rotation des vertèbres.

  • Scintigraphie : méthode d’imagerie médicale pour laquelle on injecte une substance radioactive permettant la cartographie à l’aide d’une caméra d’un organe ou d’un tissu. En orthopédie, elle est utilisée pour rechercher des métastases osseuses de tumeurs.

  • Suture résorbable / non-résorbable : couture des berges d’une plaie en utilisant des fils qui seront éliminés spontanément dans les tissus (résorbable) ou des fils qu’il faudra retirer après l’intervention (non résorbable).

  • Tendinite : inflammation d’un tendon.

  • Tendon : faisceau de tissu fibreux, résistant et élastique qui rattache les muscles aux os.

  • Thrombose – Embolie : la constitution d’un caillot (thrombus) peut boucher une veine. Il peut se détacher (embole) et venir obstruer une artère, responsable d’une ischémie. La prévention de ces accidents peut justifier la prescription d’un traitement anticoagulant surtout s’il existe des facteurs de risque (décubitus, puberté….).

  • Traitement « orthopédique » : c’est au sens propre le traitement utilisant des moyens externes (plâtre, traction) sans geste chirurgical. Mais par extension, c’est devenu le traitement de toutes les affections orthopédiques, de façon opératoire ou non.

  • Traumatisme : lésion d’un organe ou d’un tissu provoquée par une blessure, un choc ou un coup.

  • Traumatologie : étude des traumatismes.

  • Visco-supplémentation : injection d’un produit (acide hyaluronique, par exemple) qui redonne de la viscosité à l’intérieur d’une articulation atteinte par l’arthrose

  • Voie d’abord : région utilisée par le chirurgien pour accéder à un organe. (C’est l’endroit où se situera la cicatrice).

  •  
  •  
  • Canal rachidien : sorte de tunnel formé par les arcs des vertèbres de la colonne vertébrale qui protège la moelle épinière et les racines des nerfs rachidiens.

  • Corticoïdes : hormones naturelles utilisées dans des médicaments à l’effet anti-inflammatoire puissant.

  • Cruralgie : douleur du nerf crural parfois appelée « sciatique du devant ».

  • Décubitus : corps allongé à l’horizontale

  • Dépistage : recherche d’une anomalie ou d’une maladie à risques au sein d’une catégorie de la population (les enfants de moins de un an, dans le cas de la luxation de la hanche).

  • Disque intervertébral : structure composée d’un noyau central gélatineux et d’un anneau périphérique fibreux jouant un rôle d’amortisseur entre deux vertèbres.

  • Dysplasie : terme médical désignant un trouble du développement ; la dysplasie de hanche se manifestera par des douleurs articulaires des hanches apparaissant chez l’adulte jeune et dues à une atrthrose précoce.

  • Echographie : technique d’imagerie médicale employant des ultrasons.

  • Endoscopie : méthode d'exploration et d'imagerie qui permet de visualiser l'intérieur conduit ou de cavités inaccessible à l'œil grâce à un tube optique muni d'un système d'éclairage couplé à une caméra vidéo.

  • Facteurs de risque : ensemble de facteurs qui prédispose à la constitution d’une luxation de hanche. Ils sont rattachés aux antécédents, aux circonstances de l’accouchement ou à l’enfant lui-même.

  • Hallux valgus : appelé communément « oignon », l’hallux valgus est une déviation anormale du gros orteil ver le deuxième orteil qui occasionne des douleurs et des difficultés à se chausser.

  • Héparine : anticoagulant injectable d’action rapide

  • Infections nosocomiales : infections contractées dans un établissements de santé.

  •  IRM : imagerie par résonance magnétique, technique d’exploration très précise et très fine utilisée pour diagnostiquer notamment les pathologies des articulations et de la colonne vertébrale non visibles par radiographie.

  • Kyste synovial : poche remplie du liquide synovial contenu dans la capsule articulaire se développant sur le dos du poignet ou encore à la base d’un doigt.

  • Ligament croisé antérieur : ligament situé à l’intérieur de l’articulation du genou qui s’oppose au déplacement vers l’avant ainsi qu’une rotation interne excessive du tibia par rapport au fémur

  • Lit de l’ongle : tissu très spécialisé sur lequel repose l’ongle

  • Lombalgie : douleur dans le bas du dos localisée autour des vertèbres lombaires.

  • Matrice de l’ongle : l’un des éléments du lit de l’ongle. Elle est située au niveau de la lunule (petite partie claire en forme de croissant de lune) et produit l’ongle.

  • Méniscectomie : intervention réalisée sous arthroscopie consistant effectuer l’ablation de la partie abîmée du ménisque d’un genou

  • Myorelaxants : médicaments qui décontractent les muscles

  • Œdème : gonflement d'un tissu, sous l'effet d'une accumulation inhabituelle de liquide séreux (sérum sanguin, le plus souvent)

  • Proprioception : perception de la position des différentes parties du corps

  • Racines nerveuses : segment initial d’un nerf attaché à la moelle épinière.

  • Résection : ablation chirurgicale d’une partie d’un organe

  • Rotateurs de hanche : muscles permettant à la hanche d’effectuer un mouvement de rotation

  • Scanner : technique d'imagerie médicale par rayons X et de numérisation permettant de créer des images en coupes d’une région anatomique.

  • Sciatalgie : douleur vive et intense localisée dans le dos, la fesse ou le membre inférieur, liée à une inflammation du nerf sciatique

  • Traitement ambulatoire : traitement qui ne nécessite pas l’hospitalisation de l’enfant

  • Trophicité : ensemble des mécanismes et des processus qui participent à la nutrition et à croissance des organes et des tissus

  • Thromboembolique : qualifie les maladies déclenchées par l’apparition d’un caillot de sang dans une veine qui altère la circulation du sang. On distingue la phlébite qui touche le plus souvent les membres inférieurs et l’embolie pulmonaire qui atteint les poumons